EBENE :: Aller la guilde faut sinscrire et parler xD
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




[Chronique] Les Sarmates

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EBENE Index du Forum -> EBENE -> Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Uvirith
Membre de l'alliance

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 10

MessagePosté le: Sam 28 Juin - 23:23 (2008)    Sujet du message: [Chronique] Les Sarmates Répondre en citant

(Un peu de RP manquait, alors je m'y mets)

La brume se dipersait lentement en longs lambeaux sous le timide soleil d'hiver. Lirghy se dressa sur sa selle pour voir ce qui se passait dans la vallée... Le village brûlait. Son chef avança jusqu'à son niveau et désigna du menton la ville.

"Des survivants?
-Peu, mais il y en a. Beaucoup de destructions : ce sont des attaques pour détruire, non pour piller."

Le vieux guerrier à ses côtés grogna puis fit signe à ses hommes d'avancer. Les dix cavaliers descendirent tranquilllement de la colline vers le village. L'homme de tête leva bien haut la bannière rouge au dragon noir, symbole de la Cohors tumultuaria sarmatae du village du tribun Uvirith. Les cavaliers s'arrêtèrent devant les portes fernées.

"Frères! A la demande de votre chef, nous sommes venus à votre aide. Cinquante autres cavaliers menés par notre chef lui-même nous suivent. Ouvrez!"

Et il en fut ainsi. Les rares survivants du village de 6-1-9 ouvrirent les portes à l'avant garde sarmate. C'étaient des cavaliers impressionnants, montés sur de lourds destriers bardés de fer : de longues cottes de mailles protégeaient leur flanc et leur poitrail lequel portait par dessus une plaque d'acier forgé et décoré, réhaussé de bandes de laiton. Certaines dessinaient des dragons, d'autres des méduses ou encore des dieux. Les guerriers étaient assortis à leurs chevaux : ils portaient des cotte de maille longue ou des hauberts d'écailles, parfois composées de quelques anneaux ou plaques de cuivre formant un dessin sur leur corps. Leur tête était couverte par des casques désorés, composés d'acier et de laiton, mais surtout de plaquette gravées d'argent, représentant des scènes de combat stylisées.

Ils n'étaient que les premiers. D'autres arrivaient, avec des vivres. Des guerriers expérimentés menés par un chef de guerre violent mais efficace.
_________________
Jeune romain qui ira loin



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Juin - 23:23 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
login
Membre de l'alliance

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 126
Localisation: France(28)

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 11:16 (2008)    Sujet du message: [Chronique] Les Sarmates Répondre en citant

BRAVOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!!
_________________
JE SUIS UN FLOODEUR PROFESSIONNEL !!!!


Revenir en haut
MSN
Momo_hedge


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 70
Localisation: Canada

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 14:01 (2008)    Sujet du message: [Chronique] Les Sarmates Répondre en citant

... la suite? hehe
_________________
Momo_hedge, un homme parmi tant d'autres

L'homme peut tout faire qui toujours est prêt a faire ses preuve.


Revenir en haut
Uvirith
Membre de l'alliance

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 10

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 12:56 (2008)    Sujet du message: [Chronique] Les Sarmates Répondre en citant

[désolé pour mon retard, entre mon taf et mes vacances, je n'avais pas de temps... Bon, malgré la fin du speed3, je poste la suite)

[i]L'aube se levait de nouveau. Il y avait une journée que les Sarmates de l'avant garde étaient arrivés. Bien que guerriers, ils n'avaient pas hésités à prendre la pioche et la pelle pour déblayer les restes des ruines et pour bâtir de nouvelles demeures. Eux vivaient sous tentes, au centre du village, des tentes de lin poissé, écrues. L'entrée de chacune était encadrée des boucliers des soldats qui y dormaient.[/i]

Tous travaillaient ou faisaient la sentinelle le long des muraille lorsque le son d'un cor atteignit le village. C'était celle d'un grand oliphant certainement taillé dans une défense d'éléphant, émettant un son sourd. Tous les sarmates cessèrent de travailler et sur un cri de leur centurion, ils se réunirent dans leur campement pour s'armer.
Dix mnutes plus tard, un guerrier du village signalait qu'une troupe de cavaliers venait d'apparaître au sommet d'une colline voisine. Ils étaient presque une centaine, armés comme leur confrères de lourdes cottes de maille ou d'écaille, de plastron scintillants ornés de soleils, de lunes ou d'arbres. L'armée du Légat Uvrith venait d'arriver.

A leur tête, le légat se tenait droit sur un énorme destrier carapaçonné. Il portait lui même une cotte d'écaille et un plastron de fer, une casque à nasal et un large bouclier en amande. A sa ceinture battait une épée large alors qu'une masse d'arme accrochée à la selle suivait les mouvements des muscles de la monture. Le légat était venu en personne assurer la défense de son allié, avec ses meilleures troupes, afin de s'assurer que plus jamais il ne serait attaqué.

Les portes furent ouvertes et les cavaliers entrèrent, salués par leur confrères de l'avant garde qui frappaient leurs épée sur leur bouclier. Avec eux, ils emmenaient de lourds chariots chargés de vivres pour ne pas faire risquer à la population une famine du fait de leur présence.

La plupart d'entre eux étaient marqués de cicatrices et les portaient comme autant de médaille pour rappeler à leurs ennemis qu'ils n'étaient pas faciles à tuer. Uvirith lui même en avait une dizaine sur le visage, aucune n'était grave mais chacune marquait un ennemi défait. Le visage dur, orné d'un bouc tressé couleur corbeau qui lui tombait jusqu'au bas de la poitrine, le légat étaient de ceux qui se battaient en acharnés, ne s'avouant vaincus que lorsque tout leur sang avait quitter leur corps...





La journée passait, les vivres avaient été déchargées et Uvirith avaient pris les dispositions nécessaires pour s'assurer de la défense du village lorsque son hôte le convoqua. la réunion fut de courte durée et bientôt Uvirith resortit du lieu, le visage clos mais encore rouge d'une colère sourde. Il fit sonner son cor et l'oliphant reprit bientôt l'appel. Tous les Sarmates se réunirent en quelques minutes et s'équipèrent immédiaement. En moins d'une ehure, le camp était remballé et les cavaliers en selle. Tous quittèrent le village au grand désarroi du chef local. Uvirith s'arrêta devant lui, le regard encore brillant de haine.

"Je ne laisserai pas vingt de mes hommes se faire tailler en pièce sur place. J'ai amené mes vivre et pouvaient en amener encore pour être sûr que vous ne soyez pas gênés par notre présence. Vous ne voulez pas tant de troupes? Alors je repars avec toutes. Je vous laisse les vivre, vous en aurez, je n'en doute pas, l'utilité."

Le convoi se remit en route et Uvirith mâchait sa colère : il s'était déplacé pendant prêt de deux jours sans s'arrêter pour arriver sur ce village et le défendre, maintenant, on l'envoyait paître sous de faux prétextes... Il avait choisi de partir avec toutes ses troupes car il ne comptait pas en sacrifier inutilement...




[voilà. Ne lisez aucune rancune personnelle envers le joueur dans ce message, hein, ce n'est que du RP]
_________________
Jeune romain qui ira loin



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:55 (2018)    Sujet du message: [Chronique] Les Sarmates

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EBENE Index du Forum -> EBENE -> Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com